Osmose et Magie intime à la Galerie Coline

Osmose et Magie intime à la Galerie Coline

“L’exposition Osmose et Magie intime est en montre à la Galerie Colline jusqu’au 29 mai.

Sur la photo : Danielle Saulnier et Serge V. Richard, co-créateurs de l’exposition Osmose et Magie intime.

Osmose et Magie intime dévoile la beauté intrinsèque de l’artisanat tout en exposant sa magie par l’entremise de la photographie. L’exposition signée Danielle Saulnier et Serge V. Richard est en montre à la Galerie Colline du Musée historique du Madawaska jusqu’au 29 mai. Le volet «Osmose» de l’exposition présente un monde biologique qui contribue au sens de l’équilibre. De par leur nature organique, les oeuvres témoignent de l’expérimentation tout en faisant un clin d’oeil à la nostalgie d’une époque où l’artisanat relevait d’une nécessité plutôt qu’un besoin d’expression. Dans un premier temps, «Osmose et Magie intime» de l’artiste Danielle Saulnier présente une série de courtes pointes. Comme les artisanes d’autrefois, l’artiste a fait usage de plantes et minéraux pour teinter ses toiles de fond. Madame Saulnier a laissé le processus la guider pour réaliser ses créations de façon intuitive. Dans un second temps, l’artiste et photographe Serge V. Richard présente une série de photos réalisées à partir des toiles de sa dulcinée. Ses oeuvres capturent l’essentiel et offrent une vision intime des toiles signées par sa conjointe grâce à la microphotographie. «C’est un processus intuitif qui se dégage à partir de ce que j’ai à ma disposition; une feuille, une plante. Je me laisse inspirer et laisse l’aiguille aller. On peut distinguer la forme de la feuille qui a laissé son empreinte. J’ai utilisé la verge d’or et des métaux. Le premier a occasionné une teinte dorée et l’autre une teinte foncée», a illustré Danielle Saulnier. «Osmose et Magie intime» présente également aux spectateurs une élégante symbiose où chaque membre du couple se révèle comme co-créateur. Il s’agit d’une rare occasion pour l’amateur d’art d’apprécier l’oeuvre tout en découvrant le processus créatif sous-jacent. L’exposition témoigne d’un retour aux sources mais aujourd’hui, la couture, le tissage et le tricot deviennent des moyens de s’exprimer pour madame Saulnier «L’objectif initial était de faire connaître les façons ancestrales de teindre le coton. On y incorpore des feuilles et des métaux. L’osmose, c’est un processus physique qui transpose les propriétés des matériaux à d’autres. En même temps est venue l’idée de partager ce savoir-faire de nos mères et grands-mères. Ma mère était très habile à tricoter, à crocheter et coudre. Parfois elle défaisait ses vieux manteaux et nous faisait une robe ou un vêtement chaud. C’était dans le but de ne pas gaspiller, d’économiser», d’expliquer madame Saulnier.

Aux oeuvres centrales à son exposition, Danielle Saulnier partage des mandalas réalisés selon le même processus. Dans toutes les oeuvres, elle a fait utilisation du procédé de l’osmose infusé de son intuition. En hommage à sa mère et ces personnes qui ont utilisé l’artisanat pour voir aux besoins de leurs familles, madame Saulnier partage des oeuvres réalisées à partir de vêtements en fin de vie. Retrouvant une nouvelle vie au coeur des toiles, les composantes proposent le discours de l’artiste. La démarche artistique proposée par madame Saulnier remonte à deux ans. Le processus de l’osmose se déroule en lien avec la thématique de l’harmonie à laquelle souscrit Danielle Saulnier. C’est en observant sa conjointe à l’oeuvre qu’est née l’idée de l’exposition Magie intime pour Serge V. Richard. Il offre un aperçu d’un monde quasi microscopique de la magie réalisée par madame Saulnier. «Je trouve un accent sur les oeuvres fabriquées par Danielle pour mes photos. Parfois c’est un fil, parfois c’est un croisement qui inspire la photo. Je trouve la microphotographie fascinante. On obtient des résultats qui provoquent un questionnement. Règle générale, je me concentre sur un centimètre carré. Je regardais Danielle broder et cette méticulosité me fascine depuis un certain temps», a expliqué monsieur Richard. C’est un heureux hasard que les oeuvres du duo se situent simultanément à la Galerie Colline. À la Galerie 12, les oeuvres du duo avaient été séparées. C’est une occasion idéale pour les amateurs d’art et visiteurs d’apprécier le plein potentiel de cette synergie créée par Danielle Saulnier et Serge V. Richard. Les oeuvres de madame Saulnier et monsieur Richard ont été appréciées sur une base régulière à la Galerie 12 au cours des dernières années. Chacun des artistes évolue dans son propre atelier à leur résidence située à Kedgwick. Le prochain défi que souhaite relever Danielle Saulnier est la réalisation d’oeuvres en argile. Pour sa part, Serge V. Richard est un sculpteur qui utilise le verre, le bois et le métal pour la réalisation de ses oeuvres.

Osmose et Magie intime à la Galerie Coline

Pour lire le texte:  http://www.infoweekend.ca/actualites/culture/332779/un-duo-de-constraste-visuel-a-la-galerie-colline

Macrophages

MacrophagesMacrophage
En grec: gros mangeurs, du grec (makrós) = grand, (phageín) = manger

Broderies sur six banderoles de tissus avec fils de coton teints avec des plantes locales

Les macrophages sont des cellules appartenant aux globules blancs, qui infiltrent les tissus. Ces cellules immunitaires jouent un rôle crucial dans le contrôle du métabolisme du corps entier. Ils engloutit et digère les débris cellulaires, les substances étrangères, les microbes, les cellules cancéreuses et tout ce qui ne possède pas les types de protéines spécifiques aux cellules du corps en santé. En surface, dans pratiquement tous les tissus, ils patrouillent pour les pathogènes potentiels par le mouvement ondulatoire.

Chez l’homme, les macrophages dysfonctionnels provoquent des maladies qui entraînent des infections fréquentes et l’augmentation de l’inflammation ainsi que la stimulation persistante du système immunitaire. Cela peut en fait causer des lésions tissulaires et des maladies attaquant nos organes internes. Il y a près de 72 maladies dont l’obésité et le diabète de type 2 qui sont maintenant reconnus comme des maladies pro-inflammatoires chroniques.

Ma prescription pour la gestion du stress et retrouver l’homéostasie
Marche dans la nature
Faire de l’art…avec des mouvements lents et la Méditation Pleine conscience.
Respiration abdominales et la cohérence cardiaque – un état optimal dans lequel le cœur, l’esprit et les émotions fonctionnent en synchronisme et en équilibre, et le système immunitaire, hormonal et nerveux fonctionnent dans un état de coordination harmonieuse

Macrophage
In Greek: big eaters, from the Greek (makrós) = big,(phageín) = eat

Macrophages are cells belonging to white blood cells, which infiltrate the tissues. These immune cells play a crucial role in controlling whole body metabolism. They gobble up and digest cellular debris, foreign substances, microbes, cancer cells and anything that does not have the kind of protein specific to healthy body cells. On the surface, in virtually all tissues, they patrol for potential pathogens by wave motion.

In humans, dysfunctional macrophages cause diseases that lead to frequent infections and increased inflammation as well as persistent stimulation of the immune system. It can actually cause tissue damage and diseases that also attack the internal organs. There are nearly 72 diseases including obesity and type 2 diabetes that are now recognized as chronic pro-inflammatory diseases.

My prescription for stress management and to find homeostasis
Walking in nature
Do art … with slow movements and Mindfulness Meditation
Abdominal breathing and cardiac coherence — an optimal state in which the heart, mind and emotions are operating in sync and in balance, and the immune, hormonal and nervous systems function in a state of harmonious coordination

Exposition Osmose

Le cercle, relie mon être à toutes les autres formes de vie” tout en me gardant en liens avec les quatre directions et les éléments:  la terre, l’eau, l’air, le feu.

Je suis attirée par la géométrie dans la broderie et la courtepointe.  Ces derniers étant des métiers féminins traditionnels que l’on retrouve dans toutes les cultures.   Ma mère tricotait, crochetait et aimait coudre.  Parfois elle défaisait ses vieux vêtements pour me faire un manteau ou une robe.  À cette époque,  il s’agissait d’économiser.  Aujourd’hui, je découvre mon héritage en vous présentant l’exposition Osmose: utiliser de vieux vêtements ou tissus avec l’intention de prendre soin et de me retrouver dans un espace sacré en voulant protéger la nature.

Depuis deux ans, je fais l’expérience de l’éco-art qui consiste à créer à partir de matériaux de récupération en mettant l’art au service de l’environnement.  Je teints des tissus avec des plantes locales et parfois en utilisant des métaux.  Ensuite, j’ai commencé à teindre mes fils à broder avec les produits de mon jardin tel l’oignon, le verge d’or, la rose, la cerise à grappe, les framboises….
J’aime broder à la machine car c’est si rapide mais broder à la main permet de pratiquer le mouvement lent ainsi que la méditation Pleine conscience.

 

Exposition ‘ANIMA MUNDI’ mai 2015

Enlight1

ANIMA MUNDI par Danielle Saulnier

Galerie12 vous invite à la réception de l’exposition Anima Mundi de Danielle Saulnier.

Le Vernissage se tiendra le vendredi 1er mai entre 17h et 19h – May 1 between 5 – 7 pm.
L’exposition est en salle du 1er mai au 27 mai 2015.

Galerie 12 – Centre Alberdeen Moncton   www.galerie12.com

140 rue Bosford Moncton N.B.  E1C 4X5

Anima Mundi me vient intuitivement pour le titre d’une peinture avec la géométrie sacrée alors je commence la recherche, tiré du latin, l’âme du monde parle du lien entre tous les êtres vivants sur la planète Terre, qui se rapporte à notre monde de la même manière que l’âme est reliée au corps humain. 

Selon Platon…ce monde est en effet un être vivant doté d’une âme et d’intelligence, une entité vivante visible unique contenant tous les autres êtres vivants, et qui par leur nature sont tous liés.
Il y a des concepts similaires également dans les systèmes de philosophie orientale de l’indouisme, dans le bouddhisme, le taoïsme et dans les pensées des philosophes hermétiques (“Esprit” / “Mind”).

Depuis les années 1960, il y a les théoriciens Gaïa, l’Éco psychologie ainsi que l’Éco art avec le recyclage, la biodiversité, permaculture, et finalement l’Eco-spiritualité qui parlent de retrouver le sacré dans la nature et développer l’attitude de référence devant toute la vie.

J’ai trouvé aussi un bon film dont voici le trailer ou le film Anima Mundi https://vimeo.com/39027216 ou https://www.youtube.com/watch?v=EB-6VjvGdvw

Exposition Solo “Foliage” du 28 fév – 29 mars 2014

Au Centre des arts de la Petite église d’Edmundston, NB.
82, chemin Canada, Edmundston, New Brunswick E3V 1V5

“Le processus de création est un rituel, qui commence par le dessin d’un cercle en indiquant les quatre directions sur la toile en faisant une croix.  Les combinaisons angulaires et courbes se multiplient autour du cercle principal. Une symétrie prend alors la forme d’une fleur de vie unique et parfois à trois rayonnements: tel un hologramme du langage de la matrice et de l’univers.”


View Larger Map