Therapeutic Art Journal

Therapeutic Art JournalAn intimate art journal is for self-expression through different forms of artistic expression.
It’s about taking a moment for yourself and having fun with lines, shapes and colors.
Combined writing and drawing unlock creativity and vital energy. It helps to find answers with intention, to questions and to problems. An indispensable tool to explore what is present and maintain a link with his inner and spiritual life. The focus is on the process and not the result, and this without judgment.

BASIC PRINCIPLES:
We are all creative and creative.
We have deep knowledge and great inner resources.
The creative process improves the balance and allows the healing of certain wounds.
There is no good or bad way to create.
Having compassion for yourself promotes self love and creativity.

DRAWING TECHNIQUES: To be used in any order.  Even if you say you can’t draw.

1. Spontaneous drawing: This is the basic approach and all other techniques are variations. It is a question of drawing spontaneously, to let oneself be guided by the lines, the colors and the forms while avoiding to think too much … starting from a theme or what is presents.
2. Doodle: Play with shapes and colors, like a child would! Do not think about the end result. It’s a good warming tool!
3.Colors and shapes: Use abstract shapes, lines, images and symbols to express an emotion or idea as they come up.
4. Take a pause: Use meditation or visualization, dance and music to center yourself physically and then create from a drawing the colors and shapes that come to mind.
5. Zoom: If part of your drawing intrigue you, draw a small part and make it in a bigger picture on another sheet.
6. TRIO polarity: Make three drawings: first, understand the desire, the other is on the fear that is under the desire. Close your eyes and wait for a third drawing to emerge, harmonizing desire and fear. The last drawing will be closer to reality.
7. Mandala: Draw inside a circle, which you can divide from the center or circle. It serves to harmonize and bring order.
8. Collages: Create an image or a mandala from magazine cutouts.

WRITING TECHNIQUES: Use in any order and mix techniques as needed.

1. Fast writing: Write freely and quickly, without thinking too much, without erasing, without checking the spelling and without re-reading. Keep your hand moving, follow the thread of your thoughts and write everything that comes to you emotionally and intuitively. You can use a sentence, an image, a word, a question or a theme to start. It is a question of repeating this word if we block … and continue. Make 3 pages. (The artist way, Julia Cameron)
2.Dialogue: Engage a written dialogue with an element of the drawing or a part of oneself, with an imaginary or real character. It’s about asking yourself questions and letting the other party answer. The technique of the left hand is very powerful. (The power of Your Other Hand, Lucia Capacchione)
3. Fictitious letter: Write a letter that you do not send. The letter can address an element of the drawing or a part of oneself, a real or imaginary person, a dream …
4. Make a list: Make a list of all the words that come to your mind about a topic that is causing you a problem or about which you have to make a decision. You can choose an item to work more deeply.
5. Diagram: Make columns or sections to describe different aspects of a theme or to compare different options when making a choice. It is a visual to put in order or to explore differently a subject.
6. Bubble diagram: Allows you to write a keyword in a small circle and attach secondary ideas, also circled.
7. Characters: Create a character from an aspect of yourself. It is about describing it, giving it a name, making it talk and engaging in dialogue with it. The characters help to create perspective on inner dynamics and our personality traits.
8. Stories: Use your art, your dreams and visualizations or any other sources of inspiration as a starting point …
9. Spontaneous writing: Following an unusual form is inspiring and stimulates the spirit of play … write in a spiral by starting in the middle of the page and turning the journal while writing.
10. Non-Dominant Hand: Write or draw to bring out different emotions, thoughts and impressions.
11. A different point of view: Speaking of oneself in the third person (he or she) or the other in the “I”. Talking about yourself by pretending to be somewhere else or having a different age in order to enlarge our perspective and play with reality.   (from Le journal créatif, Anne-Marie Jobin)

EXPLORATION OF THE DRAWINGS

First, silence to create the interior space to receive the image.
Spontaneous work by writing (intuitive side)
Engage in a conversation about drawing inspiration
Write everything that comes to me around drawing
Make free associations with each element of the drawing
Let the picture speak to me
Write a story or poem
Conclude with a few sentences summarizing the message of the drawing, knowing that there are several levels of meaning and that the drawing can reveal something else at another time.
3. More thoughtful work on drawing (rational side)
Questionnaire that can be beneficial:
Do a search for the different symbols that appeared in the drawing.
What do I feel this symbol wants to tell me?
If this symbol could speak what would it say to me?
What does he tell me about the meaning of my life?
Do the colors used make sense to me?
Has the symbol ever come back and in what context?
Describe what “I” feels now.
How does it fit into my life today?
How do I see this serving me in my life, from now on?
Are there fears, apprehensions?
Write what I feel, what surprises me, the message that comes out and what it tells me?
Write about the colors and what they make me feel.
Are there things that bother me?
What I learned?
What is my intention and what title will I give to my drawing?
4. Short method:
What title would you give to your drawing?
Write around this one words that rise spontaneously.
If the drawing could speak, what would it say?
By observing your drawing and your words, how do you feel?
Are emotions related to something you are currently experiencing? If so, what is it?
Is there a message that emerges from this work?
Write freely on the whole process.
(from the Visual Journaling: Going deeper than Words by Barbara Ganim & Susan Fox)

Osmose et Magie intime à la Galerie Coline

Osmose et Magie intime à la Galerie Coline

“L’exposition Osmose et Magie intime est en montre à la Galerie Colline jusqu’au 29 mai.

Sur la photo : Danielle Saulnier et Serge V. Richard, co-créateurs de l’exposition Osmose et Magie intime.

Osmose et Magie intime dévoile la beauté intrinsèque de l’artisanat tout en exposant sa magie par l’entremise de la photographie. L’exposition signée Danielle Saulnier et Serge V. Richard est en montre à la Galerie Colline du Musée historique du Madawaska jusqu’au 29 mai. Le volet «Osmose» de l’exposition présente un monde biologique qui contribue au sens de l’équilibre. De par leur nature organique, les oeuvres témoignent de l’expérimentation tout en faisant un clin d’oeil à la nostalgie d’une époque où l’artisanat relevait d’une nécessité plutôt qu’un besoin d’expression. Dans un premier temps, «Osmose et Magie intime» de l’artiste Danielle Saulnier présente une série de courtes pointes. Comme les artisanes d’autrefois, l’artiste a fait usage de plantes et minéraux pour teinter ses toiles de fond. Madame Saulnier a laissé le processus la guider pour réaliser ses créations de façon intuitive. Dans un second temps, l’artiste et photographe Serge V. Richard présente une série de photos réalisées à partir des toiles de sa dulcinée. Ses oeuvres capturent l’essentiel et offrent une vision intime des toiles signées par sa conjointe grâce à la microphotographie. «C’est un processus intuitif qui se dégage à partir de ce que j’ai à ma disposition; une feuille, une plante. Je me laisse inspirer et laisse l’aiguille aller. On peut distinguer la forme de la feuille qui a laissé son empreinte. J’ai utilisé la verge d’or et des métaux. Le premier a occasionné une teinte dorée et l’autre une teinte foncée», a illustré Danielle Saulnier. «Osmose et Magie intime» présente également aux spectateurs une élégante symbiose où chaque membre du couple se révèle comme co-créateur. Il s’agit d’une rare occasion pour l’amateur d’art d’apprécier l’oeuvre tout en découvrant le processus créatif sous-jacent. L’exposition témoigne d’un retour aux sources mais aujourd’hui, la couture, le tissage et le tricot deviennent des moyens de s’exprimer pour madame Saulnier «L’objectif initial était de faire connaître les façons ancestrales de teindre le coton. On y incorpore des feuilles et des métaux. L’osmose, c’est un processus physique qui transpose les propriétés des matériaux à d’autres. En même temps est venue l’idée de partager ce savoir-faire de nos mères et grands-mères. Ma mère était très habile à tricoter, à crocheter et coudre. Parfois elle défaisait ses vieux manteaux et nous faisait une robe ou un vêtement chaud. C’était dans le but de ne pas gaspiller, d’économiser», d’expliquer madame Saulnier.

Aux oeuvres centrales à son exposition, Danielle Saulnier partage des mandalas réalisés selon le même processus. Dans toutes les oeuvres, elle a fait utilisation du procédé de l’osmose infusé de son intuition. En hommage à sa mère et ces personnes qui ont utilisé l’artisanat pour voir aux besoins de leurs familles, madame Saulnier partage des oeuvres réalisées à partir de vêtements en fin de vie. Retrouvant une nouvelle vie au coeur des toiles, les composantes proposent le discours de l’artiste. La démarche artistique proposée par madame Saulnier remonte à deux ans. Le processus de l’osmose se déroule en lien avec la thématique de l’harmonie à laquelle souscrit Danielle Saulnier. C’est en observant sa conjointe à l’oeuvre qu’est née l’idée de l’exposition Magie intime pour Serge V. Richard. Il offre un aperçu d’un monde quasi microscopique de la magie réalisée par madame Saulnier. «Je trouve un accent sur les oeuvres fabriquées par Danielle pour mes photos. Parfois c’est un fil, parfois c’est un croisement qui inspire la photo. Je trouve la microphotographie fascinante. On obtient des résultats qui provoquent un questionnement. Règle générale, je me concentre sur un centimètre carré. Je regardais Danielle broder et cette méticulosité me fascine depuis un certain temps», a expliqué monsieur Richard. C’est un heureux hasard que les oeuvres du duo se situent simultanément à la Galerie Colline. À la Galerie 12, les oeuvres du duo avaient été séparées. C’est une occasion idéale pour les amateurs d’art et visiteurs d’apprécier le plein potentiel de cette synergie créée par Danielle Saulnier et Serge V. Richard. Les oeuvres de madame Saulnier et monsieur Richard ont été appréciées sur une base régulière à la Galerie 12 au cours des dernières années. Chacun des artistes évolue dans son propre atelier à leur résidence située à Kedgwick. Le prochain défi que souhaite relever Danielle Saulnier est la réalisation d’oeuvres en argile. Pour sa part, Serge V. Richard est un sculpteur qui utilise le verre, le bois et le métal pour la réalisation de ses oeuvres.

Osmose et Magie intime à la Galerie Coline

Pour lire le texte:  http://www.infoweekend.ca/actualites/culture/332779/un-duo-de-constraste-visuel-a-la-galerie-colline

Comment pratiquer la cohérence du coeur?

D’abord, tourner son attention à l’intérieur de soi, faire le vide, prendre une pause en laissant de côté les pensées, les inquiétudes et le stress. Pour y parvenir :

1. Prendre des respirations lentes et profondes. Porter son attention sur sa respiration, se focaliser sur elle. Ce qui peux aider, c’est de dire en même temps que je respire : « inspire et … expire… inspire …expire… » ou bien, accompagner le mouvement en suivant le va et vient de la respiration en mettant la main sur le ventre. L’important c’est d’être complètement « relié et branché » à la respiration. Laisser aller les tensions et ne pas donner d’importance aux pensées intrusives. Sans forcer et en douceur, accompagner le mouvement naturel de sa respiration pendant environ 15 secondes.

2. Se focaliser sur le cœur. Prenez conscience que vous respirez à travers votre coeur ou au milieu de la poitrine – dans le 4ème centre d’énergie. Respirez à cette endroit sans forcer, lentement et profondément mais naturellement en sachant qu’à chaque inspiration, l’oxygène nécessaire arrive à votre coeur et à l’expiration, l’oxygène expulse toutes les toxines hors de vous. Sentez l’espace purifié autour de votre corps.

3. Se connecter à la sensation de bien-être et de chaleur qui se développent dans votre poitrine. Dans ce sanctuaire, je me sens aimé et vivant, je suis en sécurité et comblé « je mets dans mon coeur la confiance, la liberté… » J’y mets les personnes que j’aime le plus au monde et je me laisse envahir par ce sentiment généreux, de l’AMOUR INCONDITIONNEL et de la compassion. J’évoque une émotion d’appréciation, de gratitude ou un souvenir agréable. Cela induit très rapidement une transition de la VARIABILITÉ CARDIAQUE VERS UNE PHASE DE COHÉRENCE.Comment pratiquer la cohérence du coeur?

Ce rythme des battements du coeur se répercute rapidement sur le cerveau émotionnel; à lequel il signifie, en lui apportant de la stabilité, que tout est en ordre dans la physiologie. Le cerveau émotionnel répond à ce message en renforçant la cohérence du coeur. Cette cohérence entre le coeur et le cerveau émotionnel stabilise le système nerveux autonome. David Servan-Schreiber ajoute dans son livre « GUÉRIR »: Une fois parvenu à cet état d’équilibre, nous nous trouvons dans une situation optimale pour faire face à toutes les éventualités. Plus nous pratiquons cette technique, plus il devient facile d’entrer en cohérence.  N’oubliez pas, il s’agit de 5 secondes d’inspiration, 5 secondes d’expiration pendant 5 minutes, trois fois par jour pour un bien être général, mesurable et conséquent.

PRATIQUEZ plus si vous le désirez ou moins si vous n’arrivez pas à faire l’exercice aussi longtemps. Finalement on peut dire qu’en pratiquant la cohérence cardiaque,« vous aurez de plus en plus de bonté et un ‘BON COEUR »

Maintenant, commencez par un petit pas si cela vous semble trop difficile au début. Faites cet exercice pendant le plus de temps que vous pouvez. Puis petit à petit, vous pouvez augmenter. Utilisez un petit journal pour y noter : la date, l’heure, le temps alloué à la pratique ainsi qu’à vos observations (émotions, besoins, pensées, sensations physiques).

Voici les guides respiratoires du Dr David O’Hare https://www.coherenceinfo.com/pratiquer-la-coherence-cardiaque/respirotheque/ Vous pouvez pratiquer assis bien droit ou debout mais pas allongé ou en voiture pour avoir le plus de bienfaits.

Pour évaluer votre stress, vous pouvez faire ce test en ligne: http://fr.actsweb.org/test_de_stress.php

 

Les bénéfices de tenir un Journal

No automatic alt text available.

Mes ateliers de Journal sont thérapeutiques et comprennent l’alliage de l’écriture et du dessin en favorisant le processus créatif. J’intègre des moments de méditation ‘Mindfulness’ et la respiration de ‘cohérence cardiaque’ afin d’harmoniser le coeur, la tête et le corps. Il s’agit d’apprendre à gérer son stress, respirer, à ralentir et à se centrer intérieurement…pour que l’expérience soit personnelle et spirituelle.

Le Journal a une longue tradition… de nombreux artistes, écrivains et art thérapeutes sont partie d’un cahier dans lequel ils ont dessiné, exploré, pratiqué, et enregistré leurs idées. Un outil indispensable pour résoudre des problèmes, de sauvegarder des observations quotidiennes et de servir de point de départ pour créer des oeuvres d’art.
L’art, c’est avoir accès, relâcher et transformer selon Barbara Ganim & Susan Fox ‘Visual Journaling’. En passant,voici certains de mes livres préférés: Lucia Capacchione ‘The Creative Journal’ – Julia Cameron ‘The artist’s way’ – Shaun McNiff ‘Art as Medecine’ – Susanne Fincher
‘Creating Mandala’ – Natalie Rogers ‘The Creative Connection’ – Anne -Marie Jobin ‘Le journal Créatif’

Le plus célèbre de tous était Leonardo da Vinci. Il portait un journal avec lui à tout moment. Sept mille pages existent aujourd’hui de ses journaux, dessins et peintures jusqu’aux plans d’inventions et des traités d’anatomie et de vol, de botanique, de géologie et d’eau.

La pratique du journal fait partie de ma vie depuis plus de 20 ans. J’ai commencé à tenir un journal à Ottawa après avoir terminé ma maîtrise en ‘Travail de groupe’. Heureusement, j’ai suivi des ateliers d’art thérapie et de la supervision ce qui m’a aidé à passer à travers un épuisement professionnel. Depuis, je pratique quotidiennement la marche en forêt, l’écriture et le dessin dans mon journal afin de garder l’équilibre de ma santé physique, émotionnelle et mentale. Faire du journal permet de créer un espace sécuritaire pour relâcher le stress. J’ai alors accès à mon être et aux messages du ressenti du corps pour ensuite transformer une émotion difficile. J’ai appris à écouter la voix intérieure de mon intuition, la sagesse de l’âme, de mon être supérieur et du divin en toute chose. La force des couleurs, des formes et des lignes permettent de développer l’observation et l’acceptation, la curiosité et la joie, mais surtout de goûter la présence généreuse du moment présent. En cultivant l’expression émotionelle, la critique intérieure et les jugements s’estompent pour laisser la place à la compassion.
Faire du journal est un acte de reconnection et d’harmonisation du Soi permettant le passage d’un état de survie à un état de création.Les bénéfices de tenir un Journal

Cette pratique quotidienne est efficace pour les gens souffrants et malades dont le cancer et pour aider à gérer les événements traumatisants, stressants ou émotionnels.
La clé pour retrouver le bien-être c’est de focuser sur ce que je penses et ressens en racontant mon histoire personnelle et pas seulement sur mes émotions. Pour moi, faire du journal a développé mon expression créative.

N’importe qui peut faire du Journal de 15–20 minutes, 3–5 occasions par semaine pour faire du brainstorming, apprendre à mieux communiquer tout en mettant de l’ordre et en organisant son expérience de façon cohérente. Faire un journal de gratitude, noter ses accomplissements ou ses succès et indiquer les points à améliorer face au travail ou pour changer des habitudes. Je peux vous accompagner pour être plus conscient de vos actions et comportements face aux émotions, à la nourriture et au sommeil.
L’accent est mis sur le processus créatif et non sur le résultat. Il ne s’agit pas de faire un beau collage, de bien écrire mais d’apprendre à faire de nouvelles expériences. Les pensées négatives et les émotions contraignantes changent; ainsi que l’attitude, les croyances limitatives et la perception de la vie. C’est l’ouverture à une pratique qui encourage la pleine conscience (Mindfulness) et le développement personnel: l’amour, l’estime, la valeur et la confiance en soi.

En plus d’être une activité guérissante, elle est parfois calmante et amusante. Voici quelques suggestions pour commencer votre journal. Prendre un moment pour se centrer, aller prendre une marche ou faire 5 minutes de respirations abdominales car un coeur cohérent amène le cerveau et le corps à être en harmonie.
Commencez simplement avec des mots, des réflexions de lecture de livres inspirants et
spirituels, par des griffonnages sur papier, en faisant le cercle d’un Mandala pour le remplir de lignes, de couleurs, de formes géométriques ou organiques.

Les bénéfices de tenir un Journal

Comment je me sens en ce moment? De quoi je ne veux pas parler aujourd’hui? Cela peut évoluer vers des pages fortes d’auto-expression tout en permettant à votre intuition de vous aider à démarrer. Vous pouvez dessiner à partir d’objet de la nature ou faire un collage, ou simplement écrire des mots qui vous font du bien ou choisir une image que vous aimez. Toute source d’inspiration peut être la création d’un problème à résoudre, écrivez une question et dessiner afin de trouver la réponse.  Il s’agit de “jouer”, Demandez-vous de quoi vous avez besoin en ce moment? Et pour terminer, pour stimuler la créativité: Et si j’essayais ceci ou cela? Et si cela pouvait être possible et si cela devait arriver comment je me sentirais? Voilà une série de possibilités!

 

 

 

 

 

La cohérence cardiaque

La cohérence cardiaque…
c’est l’intervalle de temps dit “cohérent” entre chaque battement de notre cœur.

Sans effort, il y a une phase appelée “chaos” – nous sommes en adaptation et en alerte, en état de stress léger, moyen ou en surmenage en plus de vivre des émotions désagréables
(impuissance, peur, colère, surprise, tristesse, honte)

La cohérence cardiaque vient rééquilibrer les deux branches de notre système nerveux quand notre système nerveux sympathique (celui qui nous “active”) domine notre système nerveux parasympathique (celui qui nous “calme”). Cet état d’apaisement peut être installé à l’aide d’un outil que nous avons en toujours à notre disposition: notre respiration.  Il y a des bénéfices immédiats après quelques jours à quelques semaines. Les effets documentés sont d’ordre physiologiques, psychologiques, hormonaux et émotionnels principalement dans le domaine du stress, des difficultés d’adaptation et des pathologies qui en dérivent.  Vous pouvez observer un état plus calme et l’augmentation de l’amplitude de la variabilité cardiaque.  La courbe devient arrondie, régulière, on dit qu’elle est cohérente en opposition au chaos.  La pression artérielle baisse et le cerveau passe en mode veille et en ondes alpha.

La cohérence cardiaque

La méthode 365 du Dr David O’Hare montre que la cohérence cardiaque et les effets font durer 4 heures.  Pratiquer 3 fois par jours en faisant 6 respirations par minute car elle est à la fréquence de résonance de 0,1Hz.

Consulter les livres:  Intuition,  Maigrir par la cohérence cardiaque et Je ne veux plus fumer.  Commencer par faire les respirations pendant 5 minutes soit au lever, avant dîner et souper.  Vous pouvez aussi le faire à 20h si vous avez de la difficulté à dormir.  https://www.youtube.com/watch?v=ZSf8ltoPTcQ

La cohérence cardiaqueInspirer lentement et profondément par le nez. Mettre une main sur le ventre et l’autre derrière votre dos afin de ressentir.  Le diaphragme va se contracter.  Mettre toute votre attention sur l’air qui entre par le nez et sur le ventre qui gonfle (5 secondes). Ensuite, expirer par la bouche,  Mettre les lèvres serrées en soufflant et écouter le son de l’air.  À l’expiration, le ventre se dégonfle, le diaphragme se relâche pendant que l’air sort par la bouche.
La respiration par le ventre facilite et rééquilibre toutes les fonctions du système digestif.
Les effets durables sont aussi la diminution du stress avec la baisse du cortisol qui est l’hormone principale sécrétée lors d’un stress. Vous allez gérer l’anxiété et les émotions désagréables en diminuant les effets néfastes de ces émotions sur notre santé. Il y a une récupération après l’effort physique et une tolérance à la douleur, en particulier pour des douleurs neurologiques comme la migraine, les sciatiques et les névralgies.  Voici des guides respiratoires /https://www.coherenceinfo.com/pratiquer-la-coherence-cardiaque/respirotheque

Je suis practicienne en Cohérence Cardiaque intégrative.  C’est la science de l’intégration de la Cohérence Cardiaque en pratique professionnelle par le biofeedback (cardiofeedback).  L’impact émotionnel d’une pensée, d’un souvenir, d’une image peut aussi être observé et évalué à l’écran.  il permet aussi de déceler les déséquilibres du système nerveux autonome dans sa capacité d’adaptation à l’environnement.

 N’hésitez pas à demander mes services.  Il s’agit de 3 rencontres de coaching afin d’établir une pratique de la C.C. dans votre vie.  Vous pouvez évaluer votre stress avec ce lien http://fr.actsweb.org/test_de_stress.php.  Je peux vous accompagner afin de réduire le stress au quotidien.

J’ai aussi fait les Formations pour les troubles du sommeil et celui de Cohérence et Enfance (s’adressant à l’enfant du nouveau-né à l’adolescent). 

  • Ces modules complémentaires apportent les notions physiologiques de base pour comprendre la pratique particulière de la Cohérence Cardiaque et les enseignants sont:
  • Mireille Barreau, Sophrologue, Spécialiste du Sommeil
  • Dr. David O’Hare. Médecin

ma fiche sur l’annuaire : https://www.coherenceinfo.com/directory/listing/saulnier-danielle

Mandala

 

MandalaLe mot mandala vient du sanskrit et se traduit par le mot “cercle sacré”. Le mandala est plus qu’un cercle, c’est un modèle de la structure organisationnelle de la vie : à partir d’un centre, des formes symétriques irradient vers l’extérieur ou se contractent pour revenir vers le centre. Ce modèle apparaît dans la nature et dans tous les aspects de la vie: les fleurs, les coquillages, les œufs, les flocons de neige, les cristaux, les atomes, le système solaire, les planètes, etc. Les humains de toutes les cultures et à toutes les époques ont intégré le modèle du mandala à la culture. De l’art préhistorique aux cercles de pierres, dans la structure des villages, des lieux sacrés et des jardins, dans les cercles de prière et de danse. Le mandala est un diagramme qui rappelle aux humains leur relation à l’infini, au grand Tout, aux grands cycles de la vie.
Le travail du psychanalyste Carl Jung a amené les mandalas en psychologie. Jung voyait le mandala comme une forme représentant le Soi, la force d’unification de la psyché, qu’il aidait à se recentrer, à réconcilier les opposés, tout en reflétant l’état d’être. Il a aussi fait une distinction entre les mandalas personnels (expression libre dans un cercle) et les mandalas géométriques dans un contexte de rituel.
Les mandalas personnels que j’utilise dans le journal d’art créatif permettent de faire des bilans, de clore un travail difficile, de se calmer, se recentrer et, dans certains cas, d’amener une dimension spirituelle.

Certaines personnes peuvent aimer tenir un "journal de mandala" 
dans lequel elles créent chaque jour un mandala différent comme moyen 
d'augmenter la pleine conscience et la conscience de soi.

C’est une activité de centrage, de méditation, d’expression émotionnelle et d’auto-apaisement. Beaucoup de gens trouvent que le processus de dessin et de remplissage du mandala est très apaisant. De plus, la structure du cercle sert à la fois à procurer un sentiment de retenue et à diminuer l’anxiété. Voir une feuille de papier blanche peut, pour certaines personnes, susciter de l’anxiété par rapport aux attentes selon lesquelles ils ont besoin de faire ‘un beau dessin’ ou de penser qu’ils ne savent pas par où commencer. Le cercle vous donne un point de départ et vous rappelle que ce n’est pas un dessin typique.
Mandala: Débutez en prenant 5 minutes de respirations abdominales, fermez les yeux. Question:  Qu’est-ce qui vous fait du bien en ce moment dans votre vie (ex. temps entre amis ou en famille, pensez aussi à l’énergie de l’amitié et du partage).
Associez ensuite une couleur, une forme, des lignes et/ou un symbole à cette énergie en le dessinant dans le mandala où vous voulez dans le cercle. Fermez les yeux à nouveau et allez chercher un autre thème, une autre émotion, puis refaites le même processus. Continuez jusqu’à avoir rempli le cercle de couleurs et de formes associées à tout ce qui vous fait du bien, incluant aussi si vous voulez des énergies dont vous auriez besoin et que vous voulez. Quand vous avez terminé, observez votre dessin et notez ce que vous ressentez. Sachant que tout cela est déjà en vous et que vous pouvez y avoir accès quand vous voulez, faites une liste cette fois-ci des aspects concrets de votre vie qui permettent de vous envelopper de cette énergie bienveillante. Terminez en écrivant une phrase, un poème ou une affirmation autour du mandala. (tiré Exercices créatifs zen d’Ann Marie Jobin)

Réflexion:  les processus du cerveau gauche étant la logique (analyser, nommer, critiquer, définir, juger, réparer), la meilleure solution serait de s’éloigner du problème et d’engager le cerveau droit. Cela peut être fait avec la couleur, le mouvement, le jeu, les images – qui sont tous incorporés dans le processus créatif.   Le cerveau gauche est sorti des vieux schémas qui l’ont coincé et commence à trouver de nouvelles voies vers des solutions inattendues.

Pour conclure:  Le processus Mandala est conçu pour ouvrir des lignes de communication interne de la manière suivante:
Découvrez son propre système de symboles et d’expression.
Acquérir une compréhension de la beauté de la diversité des personnes.
Pour nous éveiller à la sagesse et à des niveaux supérieurs de conscience.
Découvrir son potentiel individuel et de ses possibilités créatives.
Pour marquer ou honorer des moments importants, des lieux et des événements soit personnels ou avec la communauté / société
Se pencher sur des aspects plus philosophiques de la vie tels que
“Quelle est la nature de l’amour, ou de la vérité? De la beauté?
Renouveler et réaffirmer les promesses ou engagements pris entre l’homme et la nature et entre l’homme et Dieu.
Pour célébrer la vie.

Recommandation: Creating Mandalas par Susanne  Fincher  et Visual Journaling par Barbara Ganim & Susan Fox

Macrophages

MacrophagesMacrophage
En grec: gros mangeurs, du grec (makrós) = grand, (phageín) = manger

Broderies sur six banderoles de tissus avec fils de coton teints avec des plantes locales

Les macrophages sont des cellules appartenant aux globules blancs, qui infiltrent les tissus. Ces cellules immunitaires jouent un rôle crucial dans le contrôle du métabolisme du corps entier. Ils engloutit et digère les débris cellulaires, les substances étrangères, les microbes, les cellules cancéreuses et tout ce qui ne possède pas les types de protéines spécifiques aux cellules du corps en santé. En surface, dans pratiquement tous les tissus, ils patrouillent pour les pathogènes potentiels par le mouvement ondulatoire.

Chez l’homme, les macrophages dysfonctionnels provoquent des maladies qui entraînent des infections fréquentes et l’augmentation de l’inflammation ainsi que la stimulation persistante du système immunitaire. Cela peut en fait causer des lésions tissulaires et des maladies attaquant nos organes internes. Il y a près de 72 maladies dont l’obésité et le diabète de type 2 qui sont maintenant reconnus comme des maladies pro-inflammatoires chroniques.

Ma prescription pour la gestion du stress et retrouver l’homéostasie
Marche dans la nature
Faire de l’art…avec des mouvements lents et la Méditation Pleine conscience.
Respiration abdominales et la cohérence cardiaque – un état optimal dans lequel le cœur, l’esprit et les émotions fonctionnent en synchronisme et en équilibre, et le système immunitaire, hormonal et nerveux fonctionnent dans un état de coordination harmonieuse

Macrophage
In Greek: big eaters, from the Greek (makrós) = big,(phageín) = eat

Macrophages are cells belonging to white blood cells, which infiltrate the tissues. These immune cells play a crucial role in controlling whole body metabolism. They gobble up and digest cellular debris, foreign substances, microbes, cancer cells and anything that does not have the kind of protein specific to healthy body cells. On the surface, in virtually all tissues, they patrol for potential pathogens by wave motion.

In humans, dysfunctional macrophages cause diseases that lead to frequent infections and increased inflammation as well as persistent stimulation of the immune system. It can actually cause tissue damage and diseases that also attack the internal organs. There are nearly 72 diseases including obesity and type 2 diabetes that are now recognized as chronic pro-inflammatory diseases.

My prescription for stress management and to find homeostasis
Walking in nature
Do art … with slow movements and Mindfulness Meditation
Abdominal breathing and cardiac coherence — an optimal state in which the heart, mind and emotions are operating in sync and in balance, and the immune, hormonal and nervous systems function in a state of harmonious coordination

Exposition Osmose

Le cercle, relie mon être à toutes les autres formes de vie” tout en me gardant en liens avec les quatre directions et les éléments:  la terre, l’eau, l’air, le feu.

Je suis attirée par la géométrie dans la broderie et la courtepointe.  Ces derniers étant des métiers féminins traditionnels que l’on retrouve dans toutes les cultures.   Ma mère tricotait, crochetait et aimait coudre.  Parfois elle défaisait ses vieux vêtements pour me faire un manteau ou une robe.  À cette époque,  il s’agissait d’économiser.  Aujourd’hui, je découvre mon héritage en vous présentant l’exposition Osmose: utiliser de vieux vêtements ou tissus avec l’intention de prendre soin et de me retrouver dans un espace sacré en voulant protéger la nature.

Depuis deux ans, je fais l’expérience de l’éco-art qui consiste à créer à partir de matériaux de récupération en mettant l’art au service de l’environnement.  Je teints des tissus avec des plantes locales et parfois en utilisant des métaux.  Ensuite, j’ai commencé à teindre mes fils à broder avec les produits de mon jardin tel l’oignon, le verge d’or, la rose, la cerise à grappe, les framboises….
J’aime broder à la machine car c’est si rapide mais broder à la main permet de pratiquer le mouvement lent ainsi que la méditation Pleine conscience.

 

12- Une broderie par Semaine – 52 Weeks of Embroidery

12- Une broderie par Semaine – 52 Weeks of Embroidery

12- Une broderie par Semaine - 52 Weeks of Embroidery

12 /52 semaines Broderies (Toile et fils de coton avec teintures naturelles: dahlia, verge d’or et oignon) avec cire d’abeille

12- Une broderie par Semaine - 52 Weeks of Embroidery

12- Une broderie par Semaine - 52 Weeks of Embroidery

Coton de 16 x 15 cm, plier
Teinture café chaga, dalhia et fer.

 

Une tâche manuelle pratiquée à tous les jours, qu’elle soit utile ou non, peut être un geste personnelle, politique et traditionnelle.  L’âme, le corps et l’esprit sont connectés par un geste simple.  Qu’il s’agit de marcher dans la nature, de jardiner ou cuisiner, de broder,

12- Une broderie par Semaine - 52 Weeks of Embroidery

Coton de 16 x 15 cm, plier
Teinture café chaga, dalhia et fer. L’envers est peint avec de la cire d’abeilles

crocheter, tisser, hooker ou coudre.

12- Une broderie par Semaine - 52 Weeks of Embroidery

Coton 6 pouces (plié, cousu à la machine, teindu au café et ensuite avec la fleur de dalhia)

Un mouvement lent, répétitif et rythmé fascine et permet de revenir naturellement au calme intérieur.  Avec la méditation Pleine Conscience, l’attention est sur la respiration, l’espace ainsi que sur les sens ou les sensations corporelles.  Alors, la respiration devient plus lente et profonde, le cœur est plus léger.  La pression sanguine ralentie et il y a une diminution de la tension musculaire.  Devenir l’observateur et le créateur, laisser une marque dans le temps, voilà ce qui apporte l’harmonie, l’équilibre, un sens ou une profondeur à la vie qui va parfois trop vite.

Toile de coton carré de 23 cm ainsi que du fils teindus avec l’oignon, la verge d’or et la rose.  J’utilise de l’alun comme mordant et j’ajoute ensuite des clous ou vis, pinces ou fils de fer pourque les couleurs soient plus foncées…

Voici les dernières broderies…