Démarche artistique

Pour Danielle Saulnier, l’art est un support à sa pratique spirituelle, à la transformation et à la connexion au Tout. (r L’art devient un outil thérapeutique de guérison.   Dans ses oeuvres, l’artiste cherche  par le cercle, le Mandala, la Fleur de vie, sa vrai nature, l’essence de son être profond.  Alors s’installent l’équilibre, l’harmonie et la cohérence du coeur, de l’esprit et du corps.

Elle se sert de la Géométrie sacrée et du mysticisme des différentes cultures afin de représenter la Création et  l’Univers en puisant dans l’inconscient collectif.

L’art sacré, c’est faire le lien entre l’art et la spiritualité et être le fil qui relie l’art et l’histoire ainsi que la spiritualité.

Elle se laisse inspirée par les Anciens, soit de l’Égypte ancienne, des Celtes, des Autochtones durant ses créations artistiques.    L’artiste partage ainsi la mission de la guérison du physique, de l’émotionelle, du mental et du spirituelle de la communauté humaine.

http://www.psychologies.com/Culture/Spiritualites/Pratiques-spirituelles/Articles-et-Dossiers/Petit-guide-du-developpement-spirituel

Son besoin d’appartenance ainsi que son engagement communautaire sont les maillons de son art. Celui-ci se distingue par la volonté de rendre ses créations utiles et de faire du bien, en amenant la beauté.

"Malika" 10" x 10" Acryliques sur canvas 2013

“Malika” 10″ x 10″ Acryliques sur toile. 2013

Un moment pour arrêter, être présent afin de créer un espace sacré pour devenir l’observateur.

Pour l’artiste, le processus de création est un rituel, qui commence par le dessin d’un cercle en indiquant les quatre directions sur la toile en faisant une croix.  Les combinaisons angulaires et courbes se multiplient autour du cercle principal. Une symétrie prend alors la forme d’une fleur de vie unique et parfois à trois rayonnements: tel un hologramme du langage de la matrice et de l’Univers.  Une fois cette base établie, elle élabore de nouvelles formes géométriques et crée de manière intuitive des œuvres inspirées par les éléments de la nature. Une fois le dessin réalisé, soit elle travaille avec le textile, le papier, le verre, la poterie ou la peinture. Elle complète son œuvre en libérant l’essentiel des formes tel un talisman.  Objet marqué de signes et auquel on attribue des pouvoirs magiques qui porterait des vertus attirant des influences bénéfiques.

.

Danielle poursuit sa recherche de la géométrie sacré dans l’art islamique.  Elle est attirée par leurs motifs répétitifs symbolisant l’infini par des spirales, le jeux de courbes entrelacées dans les arabesques et les formes végétales ainsi que leurs figures étant le pentagone et les étoiles de 5, 8 et 16 branches.